Le Bikini : un maillot de bain à l’épreuve du temps

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

D’abord interdit

Lorsqu’un maillot à deux pièces a été porté pour la première fois après la deuxième guerre mondiale, des pays d’Europe l’ont interdit sur leurs plages.

Les vedettes du cinéma aux Etats-Unis et en France osaient le porter de plus en plus souvent. En1956, Brigitte Bardot fait l’événement en étant filmée en bikini dans le film : « Et Dieu créa la femme ». C’est vraiment à partir de cette époque que les jeunes femmes ont commencé à porter le bikini sur les plages.

Depuis, ce maillot est toujours resté à la mode et a encore de longues années devant lui. Les tendances changent, les formes aussi et avec le temps, il a plutôt perdu des centimètres de tissu avec l’apparition du microkini et autre maillot de bain string.

Puis adulé

Ce maillot est aimé autant que les vacances et le soleil. Les gens apprécient le bikini. Les plus belles femmes le portent et il est vraiment l’emblème de la chaleur de la plage et des vacances. Il permet d’avoir un beau bronzage.

Il a une grande importance dans la mode, tous les ans, on se demande quelle sera la nouvelle tendance de l’été. Les stylistes cherchent des nouvelles idées et le bikini fait toujours partie des grands défilés de mode.

Le soutien-gorge peut être fait d’un seul bandeau ou de deux triangles. Les franges apparaissent ainsi que les balconnets. Les culottes sont soit portées très échancrées comme pour le string bikini, soit pas du tout. L’hibiscus, fleur qui représente le mieux la Polynésie a été souvent un motif apprécié.

Cet été 2015, les motifs ethniques, mais pas qu’eux, seront à la mode.

Il y a des multitudes de maillots proposées. Ils sont pour toutes les tailles et certaines formes sont plus adaptées à des morphologies un peu rondes.

L’objectif à atteindre est que la femme se trouve le maillot qui lui fasse le plus plaisir et convienne parfaitement à sa silhouette.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »