Le drapeau breton est le plus vendu en France

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

L’identité bretonne est à nouveau sur le devant de la scène, tout particulièrement depuis l’épisode des bonnets rouges, mini-révolution bretonne face à l’écotaxe.

La Bretagne est une des régions dont l’identité continue de s’affirmer dans la revendication d’une autonomie, revendication qu’elle partage d’ailleurs avec la Corse.

Ce cap aux falaises abruptes se jetant dans les eaux tumultueuses de l’Atlantique a toujours ressenti sa différence face au reste de la France. Révolutionnaire dans l’âme le breton défie le drapeau français régulièrement et se place toujours en tête des contestations.

Un drapeau breton sur mon vélo ?

C’est ainsi que le drapeau breton est plébiscité, même par les simples visiteurs de la Bretagne qui l’emportent en souvenir. On trouve même sur internet des questions insolites, du genre : “Puis-je mettre un drapeau breton sur mon vélo ?

Il n’y a donc pas que les identitaires ou les contestataires qui sont amoureux de cette identité, au-delà même des couleurs blanches et noires du drapeau breton et de la royale hermine, c’est le symbole d’un peuple indépendant qui se veut libre et non soumis, fidèle à ses traditions et ses racines.

Personnaliser son drapeau

D’une manière générale, revendiquer son identité est dans l’air du temps.

A la place d’un drapeau Corse, ou d’un drapeau français, d’une bannière aux couleurs de la Bretagne ou d’un fanion de son club de sport, certains n’hésitent pas à s’offrir un drapeau personnalisé.

On peut apposer une création personnelle, un logo, un blason ou tout autre symbole qui représente quelque chose pour un groupe ou une entreprise, c’est une méthode très tendance qui s’affirme et flotte au vent de toutes les idées.

L’impact visuel d’une telle publicité est doublé d’une recherche esthétique qui prend peut-être racine dans les bannières chevaleresques qui parle à nos mémoires.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »